Location appartement La Désirade en Guadeloupe

Le site est nouveau, aussi les annonces sont en cours de réception
Chers annonceurs, soyez le premier à déposer GRATUITEMENT votre bien, ainsi à vous la pole position


La Désirade

La Désirade (en créole Dézirad ou Déziwad)
La commune de La Désirade occupe tout le territoire de l'île éponyme. Elle s'étend de la pointe des Colibris, au sud-ouest, jusqu'à la pointe du Grand Abaque ou pointe du Nord, au nord-est. Son point culminant est la Grande-Montagne qui s'élève à 276 mètres d'altitude.

Lieux-dits et hameaux
Le bourg principal de La Désirade est Beauséjour, situé au sud-ouest de l'île. Les autres lieux-dits sont : Baie-Mahault, les Galets, Petites-Anses, la Ramée, les Sables, le Souffleur. De plus, la commune regroupe administrativement les îles de la Petite-Terre (Terre-de-Bas et Terre-de-Haut) situées à environ 5 kilomètres au sud de la pointe des Colibris.


Histoire
Plusieurs sites archéologiques témoignent de la présence amérindienne dès le IIIe siècle sur l'île.
L'île fut la première terre découverte lors du deuxième voyage de Christophe Colomb, le 2 novembre 1493. Les Espagnols la fréquentèrent au XVIIe siècle.
Peu propice à l'agriculture, elle servit de repaire aux corsaires.
La Désirade devint une dépendance de la Guadeloupe en 1648. Quelques plantations de coton s'y implantèrent.

Monuments et lieux touristiques
La réserve naturelle de Petite Terre
Les ruines de la léproserie et de l'ancienne cotonnerie
Le phare de la Pointe Doublé
L'ancienne station météorologique de la Pointe Doublé
Le cimetière marin de Beauséjour
Plusieurs panoramas autour de l'île
Les plages de Beauséjour, "à Fifi", "à Fanfan", de Grande-Anse,du Souffleur et de Baie-Mahault
La chapelle Notre-Dame du Calvaire, construite en 1905
La mairie, les statues de Delgrès et Schoelcher,le monument aux marins disparus en mer, le monument aux morts des guerres mondiales
L'église Notre-Dame-De-Bon-Secours, construite en 1754 et modifiée après les cyclones de 1899 et 1928. Un clocher et deux chapelles sont ajoutés en 1935. À l'intérieur l'autel est en bois brut de poirier pays.
Les falaises de la côte nord

Économie
La pêche est la principale activité des Désiradiens.
Le tourisme a commencé à s'y implanter du fait de la beauté des sites de La Désirade, et grâce aux attraits des îles de la Petite-Terre. L'île, qui a signé le 18 avril 2009 une Charte de développement durable se tourne vers l'écotourisme.
C'est sur la Désirade qu'a été installé dès 1993 le premier parc éolien du département de la Guadeloupe, avec 20 éoliennes de 25kW chacune. Ces éoliennes sont rabattables à l'approche des ouragans. C'est sur l'île que cette technique a été expérimenté pour la première fois. La production d'électricité des fermes éoliennes de la Désirade est injectée sur le réseau électrique de la Guadeloupe via un cable sous-marin, il n'est pas destinée à la consommation des désiradiens.

Enseignement
La commune accueille sur son territoire des écoles primaires publiques laïques
Ecole primaire publique laïque de La Désirade et le collège Maryse-Condé.

Sources: https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Désirade_(commune), https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Désirade_(île)#Histoire

Recherche multi-critères
location en Guadeloupe

carte guadeloupe location